VU DANS LE DAUPHINÉ 

Kayombo et les Berjalliens n’ont pas tremblé à Volvic.

Le FC Bourgoin-Jallieu a fait subir sa loi aux Auvergnats, hier soir (2-0). Un succès des plus logiques et qui pourrait permettre de faire une sacrée opération. Deux tendances. Celle des Auvergnats, sans succès depuis six journées, et celle des Berjalliens, sept fois vainqueurs en neuf matches. Une différence que les leaders invaincus ont fait respecter, hier soir, au stade Champleboux, en enchaînant une troisième victoire de rang. La huitième en dix journées. Les Volvicois n’ont pourtant pas démérité, notamment au cours d’une première mi temps où ils sont bien restés en place, appuyés sur leur défense à cinq. Contre des visiteurs plus vifs et plus techniques, Martin, dans le but, est également resté vigilant pour maintenir les siens dans la rencontre. « Mais il aurait fallu être irréprochable défensivement », estimait Jean Rémi Ferraton après le match, conscient que son groupe « prend trop de buts en ce moment. » En face, le réalisme de Dadoune, buteur à la 52e puis à la 74e, a renvoyé les Volvicois à leurs difficultés défensives même si Martin a encore été solide face aux tentatives berjalliennes. Hassani, dans le but de Bourgoin, a été moins sollicité. Mais il a failli se faire surprendre sur la tentative de lob de Delaspre, en fin de match (89e). Avec le duel des réserves pros, ASSE (2e) et Clermont (4e), cet après midi et la défaite hier d’Aurillac (03) à Ytrac, le FC Bourgoin Jallieu n’est pas à l’abri d’une superbe opération comptable.