VU DANS LE DAUPHINÉ 

Ottman Dadoune, rapide et déstabilisant, a franchi un palier cette saison.

Peut-être pas le dernier pour l’attaquant berjallien...

Encore décisif samedi dernier dans le Puy-de- Dôme, où il a marqué les deux buts de la victoire, l’attaquant berjallien a pris une dimension supplémentaire cette saison. Ottman Dadoune s’affirme au poste de buteur avec 6 buts inscrits sur les 13 marqués par l’équipe berjallienne. Venu du CS Nivolas (District), il a fait son chemin chez les Ciel et Grenat depuis son arrivée. « Il a commencé dans le groupe de PHR, intégré le groupe de N3 la saison dernière et maintenant, il évolue en équipe fanion tous les weekends. Il doit

sa progression aux nombreuses qualités nécessaires à son job. Athlétique, très puissant, très rapide mais aussi très technique, des qualités qui lui permettent de marquer à ce niveau », déclare Laurent Rugelj, entraîneur adjoint du FCBJ. L’influence décisive de Julien Goncalves Ottman est arrivé au club berjallien poussé par son entraîneur à Nivolas, Julien Goncalves. « Je pensais rester dans ce club, je jouais tous les matches, je marquais quelques fois jusqu’à six buts par rencontre, mais je manquais de confiance en moi. Il m’a traîné aux détections du FCBJ et depuis, il assiste à tous mes matchs et sans lui, je n’en serais pas là. » Du haut de ses 23 ans, Ottman s’affirme de plus en plus. Ses progrès sont constants et il explique ce début de saison réussi : « J’essaie de faire le boulot demandé à un attaquant : marquer. Cette saison, je prends plus confiance car je suis toujours dans le groupe. Je suis titulaire et commence les rencontres. Le coach me fait confiance et j’essaie de lui montrer qu’il a raison. Je marque, bien sûr c’est une grande satisfaction personnelle. Le groupe est sur une bonne dynamique et ça me sourit, il faut en profiter. » Il prouve à chaque sortie qu’il mérite cette confiance, même s’il sait que rien n’est jamais acquis et pour lui. « Marquer c’est bien, mais je suis aussi heureux quand un partenaire marque, l’important, ce sont les victoires. Je ne me fixe pas un objectif de nombre, même si j’espère en marquer le plus possible. » Ottman a mûri et il travaille beaucoup, il ne lâche rien et on le voit aussi en défense, surtout sur les coups de pied arrêtés, où son gabarit est très utile. Fabien Tissot (entraîneur) lui parle beaucoup et c’est important. « Il a été attaquant et ses conseils sont précieux, tout autant que ses critiques pas toujours faciles à entendre, mais c’est constructif. » Rugelj : « Il n’est pas encore à maturité » Sa marge de progression semble encore importante, comme le souligne Laurent Rugelj. « Le club a une tradition d’attaquants qui marquent beaucoup et lui pourrait bien les dépasser. Il a encore une marge de progression sur le plan tactique et mental. Il n’est pas encore à maturité mais il travaille beaucoup et si ses progrès continuent, on pourrait le retrouver très, très haut. »


Jean-Claude TOUSSAINT.